Problème pressant de la conversion des déchets de biomasse et de sa solution plausible


Ceci est un communiqué de presse payé payé. CCN n’approuve ni n’est responsable du matériel inclus ci-dessous et n’est pas responsable des dommages ni des pertes liés aux produits ou services mentionnés dans le communiqué de presse. CCN invite les lecteurs à mener leurs propres recherches avec une diligence raisonnable sur la société, le produit ou le service mentionné dans le communiqué de presse.

L'augmentation rapide de la population et l'élévation du niveau de vie ont toujours été des problèmes pour les environnementalistes et la population. Le brûlage à l'air libre par les agriculteurs pour nettoyer les terres agricoles qui produisent du CO2 et d'autres polluants est une menace supplémentaire.

Une gestion incorrecte et à petite échelle des déchets de biomasse agricole contribue fortement au changement climatique, à la pollution des sols et de l'eau et à la pollution atmosphérique locale. Par la suite, il pose des problèmes tels que les déchets de biomasse en décomposition qui émettent du méthane, un gaz à effet de serre mortel et dévastateur.

Chaque année, une quantité énorme de déchets est gaspillée, soit environ 2,12 milliards de tonnes. 100 milliards de tonnes de biomasse par an sont générées chaque année. Cependant, s'ils sont correctement gérés, les déchets mondiaux peuvent avoir une grande valeur en termes de production d'énergie renouvelable. Cependant, le scénario évolue rapidement.

Il est intéressant de noter que l’énergie renouvelable est acceptée comme une alternative commerciale à la production d’énergie à partir de combustibles fossiles. Cette transition vers des énergies propres et renouvelables progresse bien avec une gamme considérable de développements.

Un tel projet est TerraGreen. Il vise à créer une gestion mondiale décentralisée des déchets de biomasse, principalement dans le secteur de l'agriculture et des plantations. La création d'un tel réseau permettra à son tour de déployer une vaste infrastructure d'énergie renouvelable. Par la suite, il fournira les types d’équipement nécessaires à la gestion appropriée des déchets de biomasse.

Le TerraGreen envisage de changer la perception des déchets par les industries. Plus important encore, ils y voient une ressource extrêmement inexploitée pour l’humanité. Le projet s'efforce de mettre en place un mécanisme d'incitation monétaire. Avec la mise en œuvre de ce mécanisme, des personnes seront récompensées pour leur soutien à la conversion de déchets de biomasse en produits d'énergie renouvelable.

Processus de pensée derrière la vision

TerraGreen vise à résoudre les problèmes actuels de manque d'accès à une technologie de pointe et à un capital pour les producteurs d'énergie renouvelable à base de biomasse, et à fournir un accès direct aux consommateurs à des projets rentables. Ceci est fait avec l'utilisation de la technologie blockchain et des pièces adossées à l'énergie renouvelable.

Le module de jetons de Terragreen comprend un environnement de développement intégré utilisant une interface utilisateur graphique. La fonctionnalité glisser-déposer constituera une attraction majeure pour les utilisateurs. Le glisser-déposer présente les mouvements du périphérique, grâce auxquels l'utilisateur peut sélectionner un objet virtuel en le "saisissant" et en le "faisant glisser" vers un emplacement particulier ou vers un autre objet virtuel dans l'EDI.

Le module de jetons de Terra green dispose de fonctionnalités d'interface graphique améliorées qui sont plus pratiques pour les utilisateurs qui souhaitent créer leurs propres jetons. Les modules de jetons sont activement construits sur la formation des blockchains.

TerraGreen’s Une technologie et des processus à la pointe de la technologie reposent sur des solutions techniquement optimisées et rentables pour convertir les déchets de biomasse en produits énergétiques de grande valeur.

Ceci est réalisé en utilisant la dernière technologie de gazéification de la biomasse et des systèmes individuels de conditionnement du gaz optimisés, grâce auxquels la base pour la production de plusieurs carburants synthétiques neutres en CO2 est posée.

Avec son idéologie unique et ses prouesses technologiques, TerraGreen devrait également perturber la conversion des déchets de biomasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *